Prothèses rondes ou anatomique

La forme des prothèses

La première différence évidente entre les deux types d’implants est leur forme. Il suffit de regarder les implants ronds et les implants anatomiques pour remarquer les différents profils.

Une prothèse ronde est comparable à une demi-sphère et le point de projection maximale se trouve en plein milieu de celle-ci.

Un implant anatomique a son point de projection maximale dans la partie inférieure. Il a une forme similaire à celle d’une goutte placée sur une surface verticale, dont la masse est concentrée sur la partie inférieure en raison de la gravité.

Le résultat esthétique des implants

Les implants ronds donnent une augmentation et un volume uniforme sur tous les quadrants du sein avec un effet push up.

Les implants anatomiques, quant à eux, augmentent le volume principalement dans les quadrants inférieurs, donnant aux seins une apparence de larme.

Les implants anatomiques présentent toutefois un risque supplémentaire de complication car, contrairement aux implants ronds, ils doivent être révisés en cas de rotation spontanée ou traumatique.

La rotation d’un implant anatomique par rapport à un implant rond peut modifier l’aspect du sein, ce qui nécessite une nouvelle intervention chirurgicale.

En laissant de côté ce petit aspect (qui présente un risque très faible), le choix des implants doit être fait en fonction du désir et des caractéristiques anatomiques de la patiente.

Augmentation mammaire avec des implants ronds ou anatomiques ?

L’augmentation mammaire n’est pas une opération à taille unique ; elle peut être additive ou réductrice. Dans les deux cas, selon les besoins, des implants ronds ou anatomiques peuvent être insérés.
Qu’est-ce que l’augmentation mammaire ?

L’augmentation mammaire consiste à augmenter le volume du sein en insérant des implants. Il s’agit de l’une des interventions de chirurgie plastique les plus populaires, qui vise à augmenter la taille des deux seins ou à rendre un sein symétrique par rapport à l’autre.

Les implants ne sont pas toujours nécessaires pour obtenir des seins plus volumineux, mais dans certains cas, il est possible d’utiliser la technique du lipofilling, c’est-à-dire d’augmenter le volume des seins en insérant la propre graisse de la patiente prélevée dans une autre zone du corps.

Mastopexie avec implants ronds ou anatomiques

La mastopexie est un type d’intervention chirurgicale qui vise à remonter les seins qui se sont affaissés, c’est pourquoi elle est souvent appelée lifting des seins.

Les causes de l’affaissement des seins peuvent être la perte de poids, le vieillissement des tissus qui entraîne naturellement une perte d’élasticité, la grossesse et l’allaitement.

Le résultat final de l’intervention est le remodelage du sein, qui redevient plus haut, plus harmonieux et plus ferme, mais si la patiente souhaite obtenir plus de volume, des implants mammaires sont également insérés.

Dans ce cas également, il n’y a pas de règle unique pour choisir le type d’implant, mais il faut toujours penser à l’effet esthétique que l’on souhaite obtenir.

Il est bon de savoir qu’actuellement, ce type de chirurgie peut être réalisé sous anesthésie locale avec sédation profonde du patient. Le fait de ne pas recourir à l’anesthésie générale permet d’éviter des procédures plus exigeantes pour le patient, comme une hospitalisation d’un jour après l’opération.

Une poitrine naturelle même avec des implants

On pense généralement qu’une reconstruction mammaire avec des implants en forme de goutte est plus naturelle, mais en réalité le naturel dépend d’une série de facteurs et pas seulement du type d’opération et des implants utilisés.

Il n’est pas toujours judicieux de choisir des implants anatomiques afin d’obtenir des seins qui n’ont pas l’air d’avoir subi d’intervention chirurgicale. Selon le cas, le chirurgien plastique peut également proposer des implants ronds pour satisfaire le désir de naturel de la patiente.

Afin d’atteindre l’objectif d’une belle augmentation mammaire avec des implants ronds ou en forme de goutte, la première chose à évaluer est l’apparence et l’état des tissus mammaires avant l’opération.

L’épaisseur de la peau, la présence ou l’absence de graisse et de vergetures sont déterminantes, car pour avoir une poitrine naturelle, les implants doivent être parfaitement recouverts par les tissus mammaires. Si, par exemple, un patient a peu de graisse sous-cutanée et une peau très fine, le type d’implant et sa taille doivent être soigneusement évalués si l’on veut obtenir un bon résultat esthétique avec une couverture totale des bords.

Dans ce cas, la solution pourrait être l’insertion des implants dans des poches sous-musculaires, qui garantissent un meilleur camouflage même chez les patients minces à la peau pas trop épaisse. Il en ressort que le positionnement des implants (au-dessus ou au-dessous du muscle grand pectoral, sous la glande mammaire) affecte également l’apparence du sein.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code