Comment dormir après une augmentation mammaire ?

La beauté exige des sacrifices. Il est peu probable qu’une femme ayant subi une mammoplastie mette en doute la validité de cette affirmation. Après tout, pour avoir une poitrine idéale pendant longtemps, elle doit s’accommoder de certains inconvénients majeurs.

Quand puis-je dormir sur le ventre après une mammoplastie ?

Au début, il y a une douleur lancinante, puis un gonflement et une ecchymose. En outre, les cicatrices doivent faire l’objet de soins attentifs afin de mûrir correctement.

Quand puis-je dormir sur le ventre après une mammoplastie ?

Nous sommes tous esclaves de nos habitudes. Certaines personnes ont du mal à s’endormir sur le dos, tandis que d’autres aiment se tremper dans une baignoire d’eau chaude tous les jours. Les chirurgiens plasticiens doivent souvent répondre à diverses questions :

  • Quand pourrai-je dormir sur le ventre après une mammoplastie ?
  • Quand pourrai-je conduire après une mammoplastie?
  • Quand pourrai-je prendre un bain après une mammoplastie?
  • Quand pourrai-je porter vos sous-vêtements préférés après une mammoplastie?

Nous avons rassemblé les réponses pour vous faciliter la tâche dans cet article.

F.A.Q. sur la récupération après une mammoplastie :

Quelle est la durée de la période de rééducation après une mammoplastie ?

Tout dépend des caractéristiques individuelles du corps et de la rigueur avec laquelle la femme suit les recommandations du médecin. L’évaluation complète du résultat peut se faire en 6 à 12 mois. À ce moment-là, les tissus auront cicatrisé et le nouveau sein deviendra « sien », on peut dire qu’il « saute et bouge avec vous ».

Quand puis-je dormir sur le ventre après une mammoplastie ?

Après une à deux semaines, il est recommandé de dormir exclusivement sur le dos et sur des oreillers hauts – de cette façon, vos seins gonfleront moins. Vous pouvez essayer de vous retourner sur le côté après quelques semaines. Dormir sur le ventre après une mammoplastie est autorisé lorsque cette position ne vous causera pas de gêne ni de douleur, c’est-à-dire après 1 à 2 mois.

Combien de temps après une mammoplastie puis-je avoir des rapports sexuels ?

Il est préférable de la reporter jusqu’à ce que les premiers gonflements disparaissent, après environ un mois. Faire l’amour augmente le flux sanguin vers les seins, ce qui peut provoquer une gêne. Préparez-vous à une certaine perte de sensibilité de la peau pendant un certain temps, mais cela passera progressivement.

Puis-je conduire immédiatement après une mammoplastie ?

Non, vous ne devez pas le faire : ce sera très douloureux et la tension des muscles pectoraux peut faire bouger l’implant. Si vous avez une direction assistée, vous pouvez conduire après 3-4 jours. Si vous ne l’avez pas, vous êtes autorisé à conduire après une ou deux semaines.

Quel type de sous-vêtements puis-je porter après une mammoplastie ?

Vous devrez porter des sous-vêtements en permanence pendant les 6 premiers mois, jusqu’à ce que le gonflement diminue. Les soutiens-gorge de sport sont idéaux. Ils sont très confortables et soutiennent les seins de manière fiable. Conviennent également toutes sortes de soutiens-gorge à bonnets souples sans os et sans push-ups.

Quel jour puis-je me laver après une mammoplastie ?

Les bains chauds, les saunas et les baignoires sont strictement interdits pendant 4-6 mois, mais vous pouvez prendre une douche tiède le 5ème-6ème jour après l’opération.

Le sport après l’augmentation mammaire ?

PUIS-JE FAIRE DE L’EXERCICE APRÈS UNE OPÉRATION D’AUGMENTATION MAMMAIRE ?

Pour les personnes qui pratiquent régulièrement un sport particulier et qui souhaitent également augmenter leur poitrine, il est essentiel de savoir ce qu’il adviendra de leurs entraînements quotidiens, qui devront être interrompus pendant un certain temps après l’opération pour éviter toute complication.

Puis-je faire du sport après une opération d’augmentation mammaire ?

Cependant, l’arrêt de l’entraînement pour les athlètes et ceux qui adhèrent à un mode de vie sain risque de faire perdre la forme. Comment structurer votre période de rééducation de manière à ne pas perdre vos aptitudes sportives et à rester en bonne forme ? Nous en parlerons plus loin.

Il convient tout d’abord de répondre à la question principale : que peut-il arriver si le patient commence à faire de l’exercice trop tôt ?

Nous pouvons supposer que l’activité physique accélère la récupération, mais si elle n’est pas pratiquée à temps, elle peut avoir l’effet inverse. Un exercice trop précoce peut provoquer un déplacement de l’implant, qui n’a pas encore « établi » définitivement sa position dans le sein. Cela entraînera éventuellement une asymétrie et la nécessité d’une seconde opération. Dans le cas contraire, l’entraînement peut entraîner un gonflement, des ecchymoses et même un retrait des points de suture, sans parler de la douleur.

Après une augmentation mammaire

Pour éviter tout cela, il faut construire correctement sa période de rééducation et introduire l’entraînement progressivement, sans forcer la récupération de l’organisme.

Quels types d’exercices peuvent être effectués ?

Voici quelques règles générales, applicables en général à la plupart des patientes, qui vous aideront à réintroduire les exercices physiques dans votre vie quotidienne après une augmentation mammaire. Mais il convient de garder à l’esprit que ces recommandations varient en fonction de chaque patient et de ses objectifs personnels en matière d’activité physique. Chaque période spécifique de rééducation doit être discutée en détail avec votre médecin.

Les deux premières semaines après une augmentation mammaire

De courtes promenades sont recommandées pour assurer une bonne circulation sanguine. En général, les chirurgiens plasticiens recommandent à leurs patients de commencer à marcher immédiatement après l’opération – pas de mouvements vigoureux, juste une simple marche tranquille toutes les deux heures dans le service de l’hôpital ou dans la maison. Cela permet de prévenir la formation de caillots sanguins. Vous pouvez augmenter progressivement la durée et la vitesse de vos promenades, mais essayez de ne pas forcer les choses ni de faire trop d’efforts. Il est conseillé de ne pas faire de jogging, de marcher de manière intensive ou de faire des exercices pour le haut du corps, car cela pourrait provoquer des saignements dans la zone opérée.

Trois semaines après une augmentation mammaire

En fonction de l’évolution du processus de récupération, le médecin peut autoriser le patient à incorporer dans son entraînement des exercices lents ayant un impact minimal sur la moitié inférieure du corps. Les patients peuvent commencer par des exercices cardio légèrement plus vigoureux, comme marcher sur un tapis roulant légèrement incliné ou monter une pente ou des escaliers. Il sera acceptable de continuer ce type d’exercice jusqu’à environ un mois après l’opération.

Un mois et demi après l’opération

Six semaines après l’opération, les cicatrices et les gonflements de la plupart des patients guérissent généralement et ils sont capables d’effectuer la plupart des exercices. Cependant, il est important de consulter votre médecin, d’écouter votre corps et de comprendre comment il réagit aux exercices. Il est toujours conseillé d’effectuer les exercices habituels avec une intensité moindre qu’avant l’opération, et également d’éviter de soulever des poids – haltères, haltères, etc.

Conseils pour le choix d’un soutien-gorge de sport

Il sera nécessaire de porter un soutien-gorge de compression qui soutiendra correctement vos seins et votre peau et empêchera les implants de se déplacer et d’exercer une pression sur les points de suture. La période de port du vêtement de compression est déterminée individuellement pour chaque patient par le chirurgien. Lorsque le médecin autorise la patiente à porter un sous-vêtement normal, elle peut choisir un soutien-gorge de sport. On sait que ce type de sous-vêtement a une capacité particulière de rétrécissement et il est important pour le patient de ne pas en abuser. Un soutien-gorge de sport peut affecter la forme et l’apparence des seins, il faut donc en rechercher un qui n’exerce pas une pression trop forte et ne serre pas les seins.

Soutien-gorge de sport

La forme et la taille des seins changent progressivement après une augmentation mammaire. Un soutien-gorge de sport acheté immédiatement après l’opération peut donc s’avérer inadapté une fois que vos seins auront atteint leur forme définitive. Par conséquent, si vous recherchez un soutien-gorge de sport immédiatement après l’opération, vous devez garder à l’esprit qu’il devra peut-être être jeté rapidement.

 

Augmentation mammaire en Suisse

red white and yellow flags on flag pole

Il est certainement important de se préparer à l’opération d’augmentation mammaire de manière appropriée, tant physiquement que mentalement. Et on peut dire la même chose de toute intervention de chirurgie plastique et esthétique.

C’est pourquoi nous conseillons toujours aux patientes de prendre le temps de connaître, d’évaluer et de traiter chaque aspect de la chirurgie d’augmentation mammaire afin de pouvoir y faire face de la meilleure façon possible.

Dans cet article, nous souhaitons vous donner 8 conseils d’experts pour vous préparer à une opération d’augmentation mammaire.
1. Notez vos questions

Une bonne façon de se préparer à une opération d’augmentation mammaire est de noter toutes les questions que vous vous posez. Les doutes concernant la chirurgie d’augmentation mammaire sont normaux et légitimes. N’hésitez donc pas à les énumérer à votre chirurgien esthétique ; son expérience vous sera utile pour clarifier les démarches que vous devrez entreprendre.

Le fait d’avoir confiance en votre décision et en ce qu’elle implique vous aidera à surmonter votre peur de la chirurgie malgré votre désir d’amélioration esthétique.
2. Se préparer à une opération d’augmentation mammaire avec la tête

Après une chirurgie esthétique, l’inactivité physique et les médicaments peuvent diminuer votre humeur. Votre corps est endolori et les désagréments de la convalescence peuvent vous démoraliser. Vous pouvez donc améliorer votre humeur en faisant quelques petits pas :

Tenez-vous compagnie.

Évitez de vous isoler.

Ouvrez-vous à quelqu’un en qui vous avez confiance, n’hésitez pas à communiquer vos sentiments.

N’ayez pas peur ! Le rétablissement après une augmentation mammaire est assez rapide et, en quelques jours, les résultats dont vous avez rêvé vous aideront à retrouver le sourire.
3. S’organiser à temps

Être organisé permet de réduire l’anxiété. Le fait d’être organisé vous aide à vous préparer à votre opération d’augmentation mammaire et à vous sentir plus détendu.

Pour vous assurer un bon rétablissement et réduire l’anxiété postopératoire, il est préférable d’acheter vos médicaments avant la date de l’opération afin d’avoir tout ce dont vous avez besoin à la maison. Ils peuvent être utiles :

Les analgésiques et les anti-inflammatoires.

Des poches de glace pour le gonflement postopératoire.

Gaze stérile pour les pansements.

Restez léger

Pour préparer une opération d’augmentation mammaire, il peut également être utile de faire attention à votre régime alimentaire.

Il est préférable de faire le plein d’aliments légers et sains pour rester léger et d’éviter les aliments riches en sel pour contrer le gonflement.
5. Simplifiez votre routine quotidienne

Immédiatement après une chirurgie mammaire, vous pouvez éprouver des difficultés à lever les bras et à effectuer de petites tâches quotidiennes, comme soulever une bouteille d’eau ou faire la vaisselle. Il est donc conseillé de

Placez des petites bouteilles d’eau dans les compartiments bas du réfrigérateur.

Planifiez et préparez les repas quelques jours à l’avance.

Organisez votre hygiène personnelle postopératoire avec des bassines et des éponges douces, ou vous pouvez faire le plein de lingettes rafraîchissantes.

Si nécessaire, demandez à un ami ou à un parent de vous aider pendant quelques jours après l’opération.

6. Préparez des vêtements et des oreillers confortables

Afin de se préparer à l’opération d’augmentation mammaire, il est bon de rendre les jours qui suivent l’opération confortables. Prenez et laissez à portée de main des vêtements amples et faciles à porter. Les vêtements trop serrés peuvent être inconfortables et étouffer les seins. Mais aussi des oreillers moelleux pour faciliter le repos.
7. Et la veille de l’opération d’augmentation mammaire ?

La veille de l’opération, vous devez suivre à la lettre les instructions du chirurgien plasticien, en n’oubliant pas :

  • Mangez légèrement et buvez beaucoup d’eau.
  • Retirez les bijoux et les piercings.
  • Lavez la peau avec un savon doux.
  • N’appliquez pas de crèmes, de lotions pour le corps, de déodorants ou de parfums.
  • Emballez vos effets personnels.

8. N’ayez pas peur de demander de l’aide et du soutien.

C’est le dernier conseil, mais non le moindre, pour préparer une opération d’augmentation mammaire. Même si vous êtes une personne indépendante, il n’y a rien de mal à vous laisser aider.

La chirurgie mammaire peut nécessiter une aide extérieure. Demandez à l’avance à un proche s’il peut rester avec vous, au moins pendant les 48 premières heures, surtout si vous avez des enfants ou des animaux domestiques dont vous devez vous occuper. Ceux qui se soucient de vous seront heureux de le faire.

Se préparer à une opération d’augmentation mammaire permet d’éliminer l’anxiété et d’affronter tout avec plus de sérénité.

Complications possibles après augmentation mammaire

Source d’inspiration : https://www.aesthetics-ge.ch/fr/traitements/chirurgie-des-seins/augmentation-mammaire-geneve/

Autres conseils pour après l’opération d’augmentation mammaire

Il est très important de rester hydraté en permanence, car cela permet de réduire le gonflement des seins.

Après votre chirurgie d’augmentation mammaire, vos seins peuvent rester gonflés pendant un certain temps, ou vous pouvez avoir des bleus dans la zone. C’est normal, ne vous en faites pas. Si vous ressentez une douleur, prenez des analgésiques selon les instructions de votre médecin. Il se peut que vos seins ne guérissent pas au même rythme et que vous ne ressentiez une douleur que dans un seul sein. La sensibilité, l’engourdissement ou les picotements dans les seins sont normaux, ne vous inquiétez donc pas si cela ne dure que quelques semaines. Vous pouvez également ressentir une sensation de ballottement dans les seins. Il s’agit de l’air emprisonné pendant l’opération, qui se dissout en 10 jours environ.

Les points de suture internes se dissolvent en peu de temps, mais si un point de suture se détache, ne le retirez pas vous-même, appelez votre médecin et demandez-lui de l’enlever. Le repos est très important après toute opération d’augmentation mammaire.

Au moins deux semaines.

Vous ne devez pas faire d’effort excessif, car cela peut nuire à votre rétablissement et même déloger les implants avant la guérison. Les vêtements que vous devez porter sont assez légers, avec des boutons ou des fermetures éclair afin qu’ils n’exercent pas de pression sur la plaie et les implants mammaires. Vous devriez être en mesure de reprendre le travail dans une dizaine de jours. Toutefois, si vous effectuez un travail manuel, il est recommandé de prendre 2 semaines d’arrêt de travail.

Vous pourrez conduire lorsque votre médecin jugera que vous pouvez le faire en toute sécurité. Et vous pourrez faire de l’exercice lorsque vous aurez complètement récupéré, ce qui devrait prendre 6 semaines. Vous devez également dormir en position horizontale pendant ces 6 semaines pour permettre aux implants mammaires d’adopter leur position naturelle.

Problèmes éventuels à long terme

Lorsque vous subissez une chirurgie d’augmentation mammaire, des implants mammaires sont utilisés pour l’augmentation des seins. Votre médecin vous donnera le nom du fabricant et un numéro de série. Ces informations peuvent être utiles en cas de problème avec les prothèses mammaires. Bien qu’ils soient garantis par leurs fabricants, il est possible que vous ayez un problème avec eux. Une rupture dans la prothèse mammaire n’est parfois pas immédiatement perceptible, mais avec les symptômes présentés par la patiente. En cas de rupture des implants salins, vous le remarquerez plus rapidement que pour les implants en gel de silicone, car le gel est plus dense et met plus de temps à fuir.

Cependant, vous pouvez remarquer des bosses autour du sein en cas de rupture intracapsulaire. Mais s’il s’agit d’une rupture extracapsulaire, vous remarquerez des bosses dans le bras, l’abdomen, l’aisselle, etc. Pour les ruptures intracapsulaires, il n’y a pas d’urgence à remplacer l’implant, cela peut prendre un peu plus de temps. Mais lorsque la rupture est extracapsulaire, le remplacement de l’implant mammaire est urgent. Cette nouvelle chirurgie est plus douloureuse et plus lente que la précédente.

Il n’est pas courant que ces inconvénients se produisent, mais si c’est le cas, la patiente remarquera une diminution de la taille du sein, une sensation de brûlure, une douleur, etc.

Un autre problème qui peut survenir avec un implant mammaire est la contracture capsulaire ou encapsulation. Une couche protectrice naturelle se forme autour de l’implant mammaire et le maintient en place. Parfois, cette couche peut être plus épaisse que la normale et provoquer des douleurs, des engourdissements, etc. Si l’implant se déforme ou provoque de fortes douleurs, la patiente devra subir une seconde intervention pour remplacer les implants mammaires. Les rides sont des rides visibles sur les côtés du sein ou sur le devant du sein. Pour y remédier, il est possible de pratiquer une nouvelle intervention chirurgicale et de remplacer les implants mammaires. Elle peut également être résolue en plaçant la propre graisse du patient et dissimuler ces rides. Dans tous les cas, c’est le chirurgien qui décide quelle est la meilleure solution.

Le double sillon est formé par le sillon original du sein de la patiente et le sillon de l’implant mammaire.

Elle peut être causée par un mauvais positionnement de l’implant mammaire pendant l’opération d’augmentation mammaire ou par un déplacement de l’implant après l’opération. Si elle est très visible et que l’esthétique est affectée, elle peut être corrigée par une nouvelle intervention chirurgicale visant à placer l’implant mammaire dans la bonne position. Ou bien la glande mammaire peut être mieux ajustée pour que l’implant s’adapte mieux. L’analyse de votre médecin déterminera la procédure à suivre. Avec la technologie d’aujourd’hui, ces problèmes ont un taux d’occurrence très faible. C’est pourquoi un contrôle annuel de l’état des implants est nécessaire. Ainsi, vous pourrez détecter tout problème à un stade précoce.

Post opératoire augmentation mammaire

Quel que soit le cas, l’augmentation mammaire nécessite des soins postopératoires pour un rétablissement rapide. La patiente doit connaître les avantages et les inconvénients d’une opération d’augmentation mammaire, afin d’être mentalement préparée à ce qu’elle devra affronter. La raison la plus courante de l’augmentation mammaire est presque toujours d’ordre esthétique. Certaines femmes ne sont pas satisfaites de leur poitrine et souhaitent l’augmenter dans l’espoir de se sentir mieux dans leur peau. Chaque femme réagit différemment après une opération d’augmentation mammaire. Certaines femmes ressentent beaucoup de douleur, d’autres se rétablissent trop vite et certaines rejettent l’implant.

Il s’agit toutefois d’une opération simple qui, comme toute intervention chirurgicale, nécessite des soins postopératoires, ainsi que le fait qu’il s’agit d’une zone très délicate. Il est également important d’être conscient des effets secondaires qui peuvent survenir après une opération d’augmentation mammaire.

Suivez les recommandations de votre médecin après une opération d’augmentation mammaire.

Avant l’opération d’augmentation mammaire, votre médecin vous a analysée et vous avez décidé ensemble de la taille de la prothèse que vous souhaitez avoir. Il vous expliquera comment se déroulera l’opération d’augmentation mammaire. Il ou elle vous indiquera également les recommandations à suivre après l’intervention. Il est important que vous suiviez ses recommandations à la lettre. De cette façon, vous vous rétablirez rapidement. Parmi les recommandations que votre médecin vous donnera, figure l’utilisation d’un soutien-gorge de sport. Ce type de soutien-gorge est recommandé car il ne comporte pas de rembourrage ni d’armature qui pourraient endommager la poitrine. Si nécessaire, votre médecin peut vous mettre un bandeau pour abaisser vos seins s’ils sont trop hauts. Bien entendu, il ou elle vous dira combien de temps vous devez le porter.

Douleur, mobilité et récupération (en 15 jours, vous pouvez reprendre une vie normale)

En général, vous pouvez ressentir des douleurs pendant les 3 premiers jours, puis votre rétablissement de la chirurgie d’augmentation mammaire commence. Certaines personnes ressentent une douleur très intense et d’autres ne ressentent qu’une douleur aiguë et lancinante. Le niveau de douleur varie d’un patient à l’autre. Au début, vous aurez peut-être besoin d’aide, car vous n’aurez plus la même mobilité qu’avant votre opération d’augmentation mammaire. Mais vous serez rapidement en mesure de retrouver cette mobilité. En fonction de la taille que vous avez choisie pour vos nouveaux implants mammaires, vous pouvez ressentir un certain poids sur votre dos. Vous devez suivre les instructions de votre médecin pour un rétablissement rapide et en douceur.

Soins des points de suture et des cicatrices pendant les premiers mois

Il est important de prendre soin de vos points de suture après une opération d’augmentation mammaire jusqu’à ce qu’ils soient retirés par votre médecin, car vous pourriez développer une infection ou d’autres complications. Pour éviter les cicatrices sur votre poitrine après l’opération, votre médecin vous donnera des instructions. Il est conseillé à certaines patientes de se masser les seins le soir avant d’aller se coucher. Il est conseillé aux autres d’utiliser des crèmes hydratantes et cicatrisantes. Vous devez suivre exactement les instructions que vous donne votre médecin.

Pendant les premiers mois, vous ne pouvez pas immerger la plaie dans l’eau pendant une longue période. C’est-à-dire que vous ne pouvez pas vous baigner dans la piscine, la mer, la baignoire, etc.

Vous pouvez vous doucher même le premier jour de l’opération, si le médecin l’autorise, mais sans mouiller la plaie. Sinon, vous devez le sécher en tapotant.

Retour à la routine et au sport (à partir d’un mois, le sport avec impact ne pose aucun problème).

Bien que vous puissiez voir les résultats définitifs de votre opération d’augmentation mammaire après 4 à 6 mois, vous pouvez reprendre vos activités quotidiennes dans les 15 jours. Cependant, certains patients peuvent reprendre leurs activités quotidiennes en une semaine. L’une des interdictions que vous devrez respecter est de ne pas bronzer ou prendre des bains de soleil. L’utilisation obligatoire d’un soutien-gorge de sport doit être respectée jusqu’à ce que votre médecin vous dise que vous pouvez porter d’autres types de soutien-gorge. Les implants mammaires retomberont progressivement dans leur position normale, c’est pourquoi vous devez porter un soutien-gorge de sport, afin de ne pas les endommager.

Avant une augmentation mammaire ?

La chirurgie d’augmentation mammaire est sans aucun doute l’une des interventions esthétiques les plus demandées par les femmes de nos jours. Pour de nombreuses femmes, il est devenu prioritaire de se faire augmenter les seins, car elles le considèrent comme quelque chose d’indispensable. Cela est dû en grande partie aux stéréotypes de beauté implantés par la société, qui ont fait que les femmes aux petits seins se sentent désavantagées face aux normes de beauté actuelles. Ces opérations ont beaucoup évolué au fil du temps et se sont améliorées dans le sens où elles sont comparativement plus simples, avec de meilleurs processus postopératoires pour un rétablissement rapide. Cependant, il s’agit toujours d’une procédure chirurgicale complexe et, par conséquent, toutes les précautions et mesures de sécurité nécessaires doivent être prises. C’est pourquoi, avant d’envisager une augmentation mammaire, vous devez être très clair sur tout ce qui entoure cette opération.

En quoi consiste une augmentation mammaire ?

La première chose à savoir est de savoir en quoi consiste une augmentation mammaire. L’augmentation mammaire est une intervention chirurgicale au cours de laquelle des prothèses sont placées derrière la glande mammaire, afin de donner une taille et un volume plus importants à la poitrine de la femme. Cette chirurgie, en plus d’augmenter la taille de la poitrine, peut également corriger certaines formes irrégulières. Par ailleurs, elle n’empêchera pas la femme d’allaiter lorsque c’est le cas.

L’augmentation mammaire est-elle coûteuse ?

Il s’agit d’une chirurgie à prendre le plus au sérieux possible. Bien qu’elle soit simple, il faut être méticuleux avec le site où elle sera pratiquée, avec le chirurgien et surtout avec la qualité des prothèses.
C’est pour cette raison qu’elle peut sembler une opération un peu coûteuse, évidemment tout dépendra de notre poche, mais en tenant compte du fait qu’il s’agit de quelque chose qui va être dans notre corps et qui ne doit pas représenter un danger pour nous, nous ne devons pas lésiner sur les dépenses.

Comment choisir le chirurgien idéal pour votre augmentation mammaire ?

La meilleure chose à faire dans ces cas-là est de demander une référence. Nous connaissons tous une femme qui a subi une augmentation mammaire, il est donc judicieux de demander conseil au chirurgien en qui vous avez confiance.

Il est conseillé de s’assurer que le médecin en question est qualifié. Il est essentiel qu’il soit professionnellement certifié en tant que spécialiste de la chirurgie plastique, esthétique et reconstructive.

C’est conseillé car tous les chirurgiens esthétiques ne sont pas experts en augmentation mammaire.
Types d’interventions sur le sein

Un autre aspect que nous devons prendre en compte est le type d’opération que nous souhaitons et que nous allons subir, car il existe différents types d’interventions sur le sein, parmi lesquels nous pouvons souligner :

  • Reconstruction mammaire

Ce type d’intervention chirurgicale est normalement pratiqué sur des patientes qui ont subi des processus tels que le cancer du sein. La perte d’un sein est assez traumatisante pour les femmes et cette option est une alternative très efficace.

  • Réduction mammaire ou lifting mammaire

Dans le cas des réductions, elles sont généralement effectuées pour des raisons de santé, elles sont fréquentes chez les femmes qui ont des seins trop volumineux et elles provoquent des douleurs dans le dos et la région cervicale.

Dans le cas du lifting des seins, il s’agit d’une opération connue sous le nom de mastopexie mammaire, et il est courant que les femmes y aient recours après un allaitement ou une perte de poids brutale.

Augmentation mammaire par la graisse

Cette procédure est la plus recommandée pour les femmes qui ne souhaitent pas une augmentation mammaire évidente. La graisse est prélevée dans d’autres parties du corps et injectée dans les seins, ce qui leur donne des seins plus volumineux et d’apparence plus naturelle.

Types d’insertion de prothèses

Un autre point important dans les opérations d’augmentation mammaire est le type d’insertion qui est effectué au moment de la mise en place de la prothèse.

Il existe essentiellement 3 types d’insertions, qui sont :

  • Voie axillaire

C’est la plus compliquée à réaliser en raison de sa distance par rapport au sein. De plus, si elle n’est pas pratiquée avec une endoscopie, elle peut être assez difficile à réaliser. Ce type d’incisions est pratiqué dans le cas de l’implantation de prothèses rondes.

  • Voie périaréolaire

C’est une méthode assez utilisée par les chirurgiens, il s’agit de faire une incision sur le bord du mamelon, là où la peau foncée rencontre la peau claire, de cette façon la cicatrice n’est pratiquement pas visible.

  • Infra Incision

On peut dire qu’il s’agit de l’incision la plus confortable pour les chirurgiens, puisqu’une incision est pratiquée sous le sein et que le muscle pectoral est bien visible. L’un des avantages de cette méthode est que le tissu mammaire n’est pas touché.